Nos délégations

L’AVD fonctionne par une subordination pour les objectifs et une autonomie dans la gestion au niveau local et national. AVD International centralise les actions et innovations de ces membres pour un développement sobre en carbone.

A l’heure actuelle, des citoyens du monde, ont adhéré et mené des activités en rapport avec les objectifs de l’AVD dans environ 16 pays dans le monde. Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Canada, Congo Brazzaville, Congo RDC, Côte d’Ivoire, France, Togo, Sénégal, France, Gabon, Mali, Niger, Pakistan et Tchad.

MOTS DE BIENVENUE DU SECRETAIRE GENERAL DE L’AVD SENEGAL

Le Sénégal se situe à l’avancée la plus occidentale du continent africain dans l’Océan Atlantique, au confluent de l’Europe, de l’Afrique et des Amériques, et à un carrefour de grandes routes maritimes et aériennes. D’une superficie de 196 722 km2, il est limité au nord par la Mauritanie, à l’est par le Mali, au sud par la Guinée et la Guinée Bissau, à l’ouest par la Gambie, et par l’Océan Atlantique sur une façade de 500 km. Dakar (550 km2), la capitale, est une presqu’île située à l’extrême Ouest.

En 1972, la conférence des Nations-Unies sur l’environnement appelée aussi conférence de Stockholm (Suède) avait permis d’adopter une conception commune et aussi des principes communs à respecter afin d’assurer aux peuples du monde une préservation de l’environnement.

Face à la persistance des changements climatiques qui sont responsables de la raréfaction des ressources alors même que la population se multiplie, aux inégalités économiques croissantes et aux diverses crises politiques et sociales, l’environnement du développement est sous pression. Les Etats membres de l’ONU ont adopté 2015 l’Agenda 2030 avec 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) structurés autour de 169 cibles qui constituent les sous-objectifs donnant les orientations et les stratégies globales pour lutter contre les inégalités.

Cet agenda donne les engagements en faveur du développement durable pris lors de la conférence de l’ONU Rio+20 en 2012 et entre dans le processus de renouvellement des Objectifs du Millénaire pour le Développement mis en œuvre de 2000 à 2015. Ces 17 objectifs correspondent à une répartition équitable des dimensions économique, sociale et environnementale en intégrant pour la première fois l’éradication de l’extrême pauvreté et un développement durable dans un dispositif commun.

L’agenda 2030 tente de répondre de manière universelle et intégrée à ces nouveaux enjeux du développement durable. Dans ce contexte de changement du paysage de l’aide internationale et à travers le prisme de la science. Un arbitrage doit donc s’opérer entre les nécessités d’aujourd’hui à savoir la création des richesses pour résorber les déficits et celles relatives à la survie des générations futures. Ce difficile arbitrage doit tenir compte des secteurs dont la production est connue pour leur proximité et leur dépendance aux ressources environnementales. Ce concept de proximité se lit aussi bien au niveau de l’utilisation des ressources comme intrant qu’au niveau des extrants.

En effet selon les secteurs, l’environnement souffre autant des prélèvements que des déchets. L’une des problématiques centrales AVD Monde c’est de maintenir dans le temps, la solidarité entre les générations de manière à répondre aux urgences de l’heure en évitant que le cycle de la pauvreté ne pousse les populations à des pratiques qui tout en assurant leur survie, compromettent l’équilibre de l’environnement économique et social. Pour dire que le développement durable ne se limite pas seulement aux aspects environnementaux. Il s’interroge sur la façon de créer et d’entretenir une dynamique de compétitivité apte à résoudre les distorsions dans la répartition des richesses et des pouvoirs tout en respectant l’environnement.

Ainsi par ses aspects environnementaux, le développement durable transcende les frontières nationales. Il est difficile d’enfermer les problèmes de gestion durable dans les limites des frontières nationales. C’est pourquoi notre adhésion à la grande famille de AVD MONDE est une volonté manifestions de contribuer à l’amélioration de la solidarité internationale agissante.

La situation du développement durable est appréhendée à partir de la qualité de la croissance et l’état de l’environnement dans ses rapports avec la population. La durabilité de la croissance renvoie aussi bien au rapport entre la technologie de production et l’environnement qu’à la problématique de la répartition des richesses. Cet aspect social de la durabilité est souvent négligé alors qu’une société fondée sur une distribution inégale des richesses, ne peut prospérer sans créer à long terme, la frustration des victimes de l’exclusion et va finalement conduire à des blocages. Seule une juste de répartition des fruits de la croissance peut garantir une équité sociale et par conséquent une adhésion au mode de fonctionnement de la société.

Force est de constater que pour plusieurs secteurs de l’économie, les conditions de production de richesse, quel que soit les secteurs de production considérés, remettent en cause dans la pratique les principes de durabilité. Alors qu’une croissance économique accélérée est une première condition pour lutter contre la pauvreté. C’est là, un défi majeur du développement durable.

C’est pour cela que tous les pays sont appelés à relever conjointement les défis urgents de la planète en adoptant des mesures incitatives pour que tous les acteurs contribuent davantage au développement durable.

Au Sénégal l’Etat a mis en place des mécanismes pour contribuer à l’atteinte des ODD par la création au niveau institutionnel des organes de gouvernance, de gestion et d’exécution des orientations à travers la stratégie nationale de développement durable, certains textes législatifs référant à la protection de l’environnement (code de l’environnement, code forestier, minier, de l’eau, etc.…)

En somme toutes les dispositions ont été prises pour coordonner la réalisation des 17 Objectifs par les acteurs étatiques, non étatiques, les organisations de la société civile, les associations, et les organisations non gouvernementales.

En mettant en place l’acte III de la décentralisation le gouvernement en 2014 à travers un transfert des compétences aux communes et départements le Sénégal cherche à mieux outiller les élus et les collectivités territoriales pour une prise en charge plus significative des 17 objectifs des ODD.

In fine, soucieux de léguer aux générations futures des rentes à la place des fardeaux, il a été initié de fonder au Senegal ASSOCIATION DES VOLONTAIRES DU DEVELOPPEMENT DURABLE DU SENEGAL (AVD Sénégal) pour contribuer significativement à atteinte des ambitions de l’Etat du Senegal dans le cadre de ses engagements internationaux surtout les ODD en permettant de :

  • Promouvoir l’éducation, la sensibilisation, la formation et la recherche pour un développement durable
  • Encourager la production et l’échange de connaissances, de pratiques et de technologies favorables au développement durable
  • Renforcer les capacités des acteurs en matière de formulation, de mise en œuvre et de suivi évaluation de programmes de développement durable
  • Éveiller les consciences sur la nécessité de protéger notre ECO-SYSTÈME ;
  • Servir d’opératoire par rapport aux différents programmes dédiés au développement durable ;
  • Créer un vivier de mécanismes d’adaptation au changement climatique ;
  • Favoriser des échanges de procédés de développement durable entre les principaux acteurs ; concernés (États, Industries, Banques…) ;
  • Faire le suivi des politiques publiques sur cette question

Pour atteindre de tels objectifs il est important de développer une série de stratégies, attitudes, aptitudes et comportements favorisant la mutualisation, la complémentarité, la synergie, la transparence des membres et des partenariats efficaces.

Ce travail est notre engagement pour le présent et un legs pour les générations futures. Il reste la fondation de notre devise pour une génération et mais aussi pour tous.

Nous sommes heureux de faire partie de cette famille qui dépasse les frontière, les nationalités, les langues, les valeurs, les cultures mais qui a une seule ambition le bien-être des populations d’ici et d’ailleurs.

Oumar Kane

Secrétaire General

de AVD Senegal

roubaze.ok@gmail.com

776990188

MOTS DE BIENVENUE DU REPRESENTANT DE L’AVD GUINEE

La République de Guinée étant un pays de l’Afrique de l’ouest, les enjeux environnementaux sont de plus en plus requérant qui affecte de nos jours les facteurs de développement durable.

Lors du Sommet sur le développement durable, le 25 Septembre 2015, les dirigeants du monde entier ont adopté l’Agenda 2030 pour le développement durable,

Face à cet enjeu et en raison du rôle crucial que les organisation de la société civile doivent jouer dans la réalisation et  le suivi de la mise en œuvre des ODD, il est important que tous les acteurs de la vie s’impliquent et s’approprient des 17 ODD, les 169 cibles et leurs indicateurs, la mise en œuvre réussie de l’agenda 2030 nécessite une approche intégrée, des partenariats et une participation grâce à des processus politiques inclusifs et à des institutions réactives, efficaces et responsables.

Les 17 objectifs de développement durable et les 169 cibles annoncés par la communauté internationale témoignent de l’ampleur de ce programme universel et montrent à quel point il est précis et ambitieux.

Le gouvernement guinéen a transféré 14 compétences aux collectivités locales pour être garant de leurs propres développements tout en développant le partenariat public –privé.

Dans le souci d’apporter notre contribution pour l’atteinte des ODD dans nos collectivités, un certain nombre d’association de jeunes ont unie leurs efforts pour la mise en place d’une structure à dimension nationale dénommée : ANADEG (Alliance Nationale des Associations pour le Développement en Guinée)

Depuis Trois (3) ans,  l’ONG ANADEG accompagne  les collectivités locales pour  promouvoir les services sociaux de base pour un développement à la base en partenariat avec  les services technique et les partenaires d’aide pour le développement  en  Guinée.

Notre adhésion à la plus grande plateforme de promotion des ODD est à la fois une opportunité et une responsabilité pour nous quand on sait que le développement Durable est un processus où la participation de tous est indispensable.

C’est dans cette optique que la création de la délégation de l’AVD GUINEE s’inscrit pour la mobilisation des acteurs locaux, affin d’accompagner le gouvernement guinéen dans le processus de la mise en œuvre des ODD.

Représenté AVD en Guinée est pour moi un honneur  et un défit qui demande les appuis/conseils de tous les partenaires techniques et financiers.

Pour terminer, au nom de notre ONG ANADEG et à mon nom propre, je remercie le Président de l’association THE MEAL et tous ses collaborateurs qui ont décidé de créer cette plateforme internationale de compétences : www.inform-e.net  et à  l’administrateur Afrique de la plateforme internationale de compétences sur les objectifs du développement durable (ODD) www.inform-e.net , Président de AVD www.avd-monde.org.

Réussir cette immense responsabilité, implique de la détermination, le dévoilement, l’engagement, de l’esprit d’équipe et un sens de professionnalisme pour le bien être de notre pays.

Pour plus d’information :

Moussa CAMARA

Coordinateur AVD GUINEE

Contact : 00224 628109685/656929072

E-mail : camaramoussa02@gmail.com / anadeg18@gmail.com

Siège Social : Quartier Nasser Mosquée (Commune Urbaine de Kérouané)

>>TÉLÉCHARGER LE CURRICULUM VITAE MOUSSA CAMARA vf

MOTS DE BIENVENUE DU REPRESENTANT DE L’AVD TCHAD

 

Au nom de l’ONG Zonal et en mon nom propre, je tiens à remercier tous ceux et celles qui consacrent leur temps à la préservation de notre planète en mettant en valeur l’atteinte des objectifs du développement durable.

La création de la délégation de l’AVD Tchad s’inscrit dans le cadre du programme de mobilisation des acteurs locaux dans le processus de la mise en œuvre des ODD au Tchad.

Pour estimer l’atteinte des ODD, les décideurs comptent sur la collaboration et la mobilisation de tous car elles constituent une source de création de valeurs pour les communautés ou les collectivités : l’engagement, la motivation et l’implication des collaborateurs à tous les niveaux.

Dans le contexte du Tchad, il est fort notable que la mobilisation des ressources humaines est un facteur déterminant puisqu’elle doit favoriser le développement de démarches participatives dans le processus du développement durable : Autorités, chefs d’entreprises, jeunes, femmes, différents chefs de services et promoteurs de valeurs.

L’objectif précis visé par la délégation de l’AVD Tchad est d’intensifier la communication sur les enjeux du développement durable afin de donner des connaissances et des outils nécessaires aux communautés locales pour intégrer le réseau des acteurs de développement durable dans le contexte de leurs régions respectives.

Mesdames, Messieurs cher(es) lecteurs(trices), la communication sur la thématique du développement durable et de sa gouvernance mérite une attention particulière et une mobilisation participative, comme il a été prescrit dans les concepts et les axes stratégiques définis dans les différents sommets de haut niveau.

Cependant, l’on pourrait se poser la pertinente question de savoir « Pourquoi devons-nous mobiliser pour le développement durable ? »

 

  • C’est parce que l’ampleur des enjeux le demande ;
  • C’est parce que le thème de développement durable est fédérateur ;
  • C’est parce que la thématique interpelle car la grande majorité n’a pas encore intégré le réseau des acteurs du développement durable ni abordé les outils du développement durable ;
  • C’est parce que la mobilisation des décideurs ne suffit pas : l’enjeu consiste à traduire l’engagement dans les pratiques ; et
  • C’est parce que la prise de conscience ne suffit pas car derrière l’idée de mobilisation, il y a l’idée de l’action.

M. HOUSSOUBE KAKINE

>>Télécharger le CURRICULUM VITAE

RAPPORT THE MEAL TOGO 2019

La huitième EDITION de la journée mondiale du repas et de la paix intitulée THE MEAL TOGO s’est tenue à Lomé Le 21 septembre 2019 à Lomé (AGBALE PEDOGAN) SOUS LE THEME:

«CONSOMMONS ET PRODUISONS PRODUITS LOCAUX»

Cette journée organisée par l’AVD TOGO et avec l’appui financier du COMMITE THE MEAL INTERNATIONAL a eu la participation de 65 PERSONNES,15ONG,ASSOCIATIONS ET DES ENTREPRISES PARTENAIRES.

Après l’accueil et l’instalation des participants et exposants, LA JOURNEE MONDIALE DU REPAS ET DE LA PAIX a débuté de 08h30à11h30 par une communication deMR marcNAKA,DIRECTEUR Général de la société d’expertise de la recherche agricole et conseil SERAC sur le thème:

«La promotion de l’entrepreneuriat agricole pour assurer la souveraineté alimentaire dans la culture de la paix et la gestion des conflits dans nos sociétés».

Lire la suite RAPPORT THE MEAL TOGO 2019

RAPPORT DU REPAS THE MEAL Congo Brazzaville 2019

INTRODUCTION

THE MEAL est une activité entreprise pour rassembler tous les mois de Septembre proche du solstice d’été plusieurs personnes autour d’une table afin de partager un repas de terroir (les produits locaux 100% naturel).

C’est une journée de partage et de concertation qui a pour but de réveiller les consciences de notre population sur l’action en vue d’encourager l’importance de l’autosuffisance alimentaire et de la préservation de notre écosystème.

Cette année AVD Congo Brazzaville organise la deuxième édition de THE MEAL ce samedi 21 Septembre à Pointe-Noire, dans le troisième arrondissement Tié-Tié dans l’enceinte de l’IPC (Institut Polytechnique Chrétien), avec le thème : Soutient au développement durable aux paysans et à l’éducation, dans l’optique de valoriser le nouveau système d’éducation avec le programme appelé PIFE (Programme d’incubation et de financement des entreprises).

Plusieurs acteurs ayant été informé de cette vision sont présent.

Lire la suite RAPPORT DU REPAS THE MEAL Congo Brazzaville 2019

RAPPORT THE MEAL À NOUADHIBOU (MAURITANIE) 2019

MOT DU PRÉSIDENT,

C’est avec un grand plaisir que je vous présente le rapport THE MEAL INTERNATIONAL, qui s’est déroulé, le samedi 21 septembre 2019, à l’Alliance Française de Nouadhibou (Mauritanie).

Michel Baumann, dont l’organisation a pris l’initiative d’organiser cet évènement de dimension planétaire, ne s’est pas trompé. À travers cette journée, beaucoup de personnes de communautés différentes unissent leurs cœurs et leurs gestes pour construire un monde meilleur.

Un Repas pour Notre Avenir a mis en place des ponts qui vont servir de passerelles pour répondre aux aspirations des peuples où qu’ils se trouvent à travers le monde. Les organisations qui ont adhéré à l’initiative seront éternellement reconnaissantes à cette ONG.

Lire la suite RAPPORT THE MEAL À NOUADHIBOU (MAURITANIE) 2019

RAPPORT de the Meal à Dioudé Wallo (Mauritanie) 2019

Le programme The Meal présent dans le monde entier à travers 70 lieux différents en Europe, Amérique, Asie et Afrique, organise chaque année des repas internationaux de solidarité à base de produits locaux et bio que sont entre autre le maïs, le mil, le riz, les légumes locaux et les poissons. Tous les résidents des différents pays membres du programme The Meal participent régulièrement à ces repas communautaires.

Lire la suite RAPPORT de the Meal à Dioudé Wallo (Mauritanie) 2019

Rapport du Repas the Meal KANEL (SENEGAL) 2019

L’an deux mile dix-neuf et le samedi 21 septembre à 12h c’est tenu à l’école élémentaire kanel 1 le repas communautaire«the Meal»organisé par l’Association des Jeunes Unis de kanel en collaboration avec l’Amicale des Elevés et Etudiants Ressortissants de kanel. L’activité s’est déroulée ainsi en premier lieu la remises de prix aux meilleurs élevés; ensuite l’exposition des plats locaux et le partage de repas (toumboudou fouta) et enfin une table ronde sur les perspectives du développement de kanel.

Lire la suite Rapport du Repas the Meal KANEL (SENEGAL) 2019

Rapport: The Meals 2019 (Galoya, Mboumba, Gollere) SENEGAL

Le Réseau Teen-Mbaawa ou Fouta Services en collaboration avec l ‘AVD a organisé pour sa première édition The Meals 2019 (Toumboudou Fouta) dans la région du nord du Sénégal.

Nos objectifs étaient de promouvoir le Consommer local et de rendre un vif hommage aux paysans d’ici et d’ailleurs. Lors de cet événement, nous avons organisé The Meal dans 3 grandes villes historiques du département de Podor à savoir :

Galoya, un carrefour économique de cette localité où nous avons reçu des invités honorables comme Monsieur le Maire de la Commune, le grand chef des Thiédos (guerrier) nommé Boumouye le chef de village de Hooré Foonde et la population de Galoya.

Mboumba n’a pas manqué, ce lieu de Almamy très populaire dans le Fouta où sa population (vieux, jeunes, hommes et femmes) a massivement participé.

Gollere, le village de Kamalinkhou et Diom a été au rendez-vous chez Diom Ndiacka où The Meal a été bien célébré. Nous avons noté la présence des chefs de quartiers, des notables, des jeunes, des paysans et paysannes, tous autour d’un cercle. Ce fût un moment inoubliable, des messages, des thèmes d’actualités ont été abordés au profit des jeunes.

Lire la suite Rapport: The Meals 2019 (Galoya, Mboumba, Gollere) SENEGAL