AVD

L’AVD est une association à but non lucratif créée en janvier 2010 à Paris. Sa dimension est internationale avec la création des délégations à travers le Monde.

Son objectif est de :

  1. Éveiller les consciences sur la nécessité de protéger notre écosystème ;
  2. Assister et prévenir les peuples victimes du changement climatique ;
  3. Servir d’opérateur aux différents programmes dédiés au développement durable ;
  4. Créer un vivier de mécanisme d’adaptation au changement climatique ;
  5. Favoriser les échanges de procédés de développement durable entre les principaux acteurs concernés (États, Industries, Banques…).

AVD est autonome et indépendante dans sa vision et dans ses actions.

L’Association des Volontaires du Développement Durable (AVD) centralise, entre autres, les productions pour la communauté de M. Adama Sow, ingénieur polytechnicien de l’Ecole Supérieure Polytechnique (ESP) du Sénégal avec une spécialisation de stratégies énergétiques de l’Ecole des Mines de Paris (France).

Cadre de l’administration sénégalaise  depuis 2014, après plus de cinq ans d’expérience en Europe et en Amérique, Adama  reste actif pour la cause du développement durable par la mobilisation de son capital au niveau national et international.

Ses productions communautaires sont :

1. Problèmes Energétiques Globaux (PEG) du Sénégal, 2007

Réalisé dans le cadre de la formation de Master en stratégie énergétiques à l’Ecole des Mines de Paris, le livrable PEG fait la situation énergétique du Sénégal, identifie les relations entre la consommation en énergie et l’activité économique et donne des perspectives énergétiques du Sénégal.

2. Programme de l’Afrique Développée par l’Emergence du Panafricanisme à la Base – Programme ADEPB, 2009

Le Programme de l’Afrique Développée par l’Emergence du Panafricanisme à la Base (Programme ADEPB) est un essai produit en version anglaise, arabe et française, sur le développement de l’Afrique qui fixe les axes de développement tout proposant le programme, la méthode de financement et les résultats escomptés.

L’initiative des Etats Unis d’Amérique avec le Mandela Washington Fellowship entre dans le stage d’expertise prévu à l’année 2 du programme ADEPB qui vise la formation d’ingénieurs pour le développement durable de l’Afrique (se référer à la page 12 version française).

3. Mise en place d’un système de pompage solaire pour l’Afrique : catalogue de solutions envisageable, 2010

En partenariat avec l’Institut National Polytechnique (INP) de Toulouse, l’étude « Mise en place d’un système de pompage solaire pour l’Afrique : catalogue de solutions envisageables » a permis d’élaborer des fiches de dimensionnement de systèmes de pompages solaires afin d’établir un catalogue de solutions envisageables. Différents cas sont étudiés selon les besoins en eau (irrigation, domestique, bétail), la localisation du site, le pompage (à partir d’une eau de surface ou d’un puits). Dans un second temps, la valorisation de l’énergie produite en parallèle/excès des besoins primaires en eau est étudiée, également sous forme d’un catalogue de solutions. Afin de valider nos hypothèses et méthodes de dimensionnement, un exemple typique est adapté au village de Dioudé Diabé, situé dans l’Île à Morphil au nord du Sénégal.

4. Partenariat Public Privé́ au Sénégal : Quand l’hydraulique rurale irrigue l’hydraulique urbaine, 2016

Cette étude montre un début réussi de la mise en place de partenariat public privé (PPP) dans le secteur de l’hydraulique rurale du Sénégal. Il met en exergue le paradoxe noté dans l’offre de service d’eau et le soutien (État et partenaires techniques et financiers) entre l’hydraulique rurale et urbaine. Il semble que le milieu rural avec un indice de pauvreté de 57,5% paie l’eau plus cher sans avoir la garantie sur la qualité, la quantité et la disponibilité. L’Etat du Sénégal, à travers l’Office des Forages Ruraux (OFOR), a engagé depuis 2014 une révolution pour renverser les tendances grâce au PPP avec les délégations de service public (DSP) de l’hydraulique rurale.

Dans ses fonctions professionnelles à l’Office des Forages Ruraux (OFOR) du Sénégal, M. Adama Sow a fait les contributions ci-dessous:

A télécharger :

>> Page 12_Prix Panafricain de OFOR

>> Page 34_Magazine la Source n°1 de OFOR

>> Page 34_Magazine la Source n°3 de OFOR

>> Page 25_Magazine le Source n°4 de OFOR

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *